Rennes Egypto

Vient de paraître

La mère, l’enfant et le lait en Egypte ancienne

dimanche 5 décembre 2010

Richard-Alain Jean et Anne-Marie Loyrette, "La mère, l’enfant et le lait en Egypte ancienne", édité par Sydney H. Aufrère, chez L’Harmattan (518 pages, 44 €)

Navigation rapide

Les auteurs

Richard-Alain Jean et Anne-Marie Loyrette, ont écrit A propos des textes médicaux des Papyrus du Ramesseum III et IV : La contraception, 83-115, Memnonia XII-XIII, 2001-02 et La gynécologie, 67-91. Memnonia XV, 2004. Les Papyrus du Ramesseum ont été publiés en 1955 par A. Gardiner, puis Th. Bardinet, Les Papyrus médicaux de l’Egypte pharaonique, 2001.

Le livre

LA MÈRE, L’ENFANT ET LE LAIT EN ÉGYPTE ANCIENNE Richard-Alain Jean et Anne-Marie Loyrette Édité par Sydney H. Aufrère, Collection KUBABA, série Antiquité, chez L’Harmattan, 2010 (518 pages, prix indicatif 44 €).

Présentation en 4e de couverture

Quelles étaient les connaissances réelles des médecins égyptiens ? Comment percevaient-ils le processus de formation de l’organisme humain, son évolution, ses accidents ? Quels étaient les véritables moyens de lutter contre les maladies ? Notamment, comment pouvait-on soigner la mère et l’enfant, et par-delà, comment les Égyptiennes elles-mêmes, leurs familles et les sociétés de l’époque pharaonique comprenaient-elles les particularités de l’art de guérir concernant la pathologie féminine que nous appelons aujourd’hui « gynécologie » ? Cet ouvrage aborde la conception égyptienne du sein et des problèmes cliniques pouvant apparaître au cours de l’allaitement. Nous assistons probablement là aux prémisses historiques de la « sénologie ». Richard-Alain JEAN et Anne-Marie LOYRETTE analysent ici tous les supports écrits ou représentatifs de la pensée médicale naissante dans les contextes mythologiques attenants afin d’en tirer une exégèse scientifique assortie d’une étude de la pensée religieuse relative au principe même de l’allaitement, initié par la déesse Isis sur son rejeton Horus. Les auteurs dégagent plusieurs grands axes conceptuels biologiques et retracent ainsi un domaine évolutif médical antique et qui se prolonge parfois jusqu’à nos jours pour certains modes de traitements. En effet, les médications pharaoniques, pour empiriques qu’elles aient été comprises, recèlent bien des mystères que la pharmacognosie aide à percer. Le continuum historique est ainsi bien établi.

La mère, l’enfant et le lait en Égypte ancienne, est édité par Sydney Aufrère : http://www.sydney-aufrere.fr/bibliographie

Photo de couverture Jean & Loyrette Aquarelle de J. Vandier d’Abbadie (ostracon Deir el-Médîna)


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 76539

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSActualité   ?

Creative Commons License